À la table du Moyen Âge

Puis-je me permettre un très mauvais jeu de mot ? Enfin, un jeu de mot facile et même enfantin ? Et bien oui, je vais me permettre. Pourquoi ? Parce que j’en ai envie, voilà tout! (mais enfin… que de chichi pour un mauvais jeu de mots !)

Alors voilà ce fameux mauvais jeu de mots: j’ai absolument dévoré l’ouvrage de Birlouez: A la table des seigneurs, moines et paysans du Moyen Age! Une fois que j’ai commencé 42948777.jpgma lecture, je n’ai pu arrêter… presque comme un roman qu’on ne peut plus reposer car on veut connaître la suite immédiatement.

J’ai lu le livre en deux soirées, dans mon lit, dans une auberge perdue près de Séverac-le-Château. Le lendemain, dans la voiture, je ne faisais que parler du livre avec mon PisTout. « Savais-tu ceci ? » « Te rends-tu compte de cela ? »

Nous avions prévu plusieurs arrêts ce jour-là, dont une visite du Château de Coupiac, dans le sud de l’Aveyron. Le château est géré depuis plus de 25 ans, par l’association « Los Amics del Castel de Copiac » qui en plus de s’occuper de la restauration des lieux, organise diverses activités et animations tout au cours de l’été (et parfois pendant les autres saisons).

Nous voilà donc à Coupiac pour la visite de ce lieu haut en histoire et fort bien conservé et restauré. Nous payons notre entrée et commençons la visite. Quelle ne fut pas notre surprise – enfin plutôt la mienne ! – de constater que l’animation de la journée se déroulait dans la cuisine du château. Une gentille dame, toute costumée, expliquait les coutumes et habitudes alimentaires au Moyen Age ! Quelle coïncidence incroyable !

Nous nous sommes donc assis et avons écouté ses explications. Ma lecture étant plus que fraîche dans ma mémoire, ma langue picotait à chaque question qu’elle posait : « savez-vous pourquoi on dit telle chose ? » « saviez-vous que l’on ne mangeait pas de telle chose ? » Et quand on lui posait des questions, je me tortillais sur le banc afin de ne pas répondre à sa place ! Et c’est que j’aurais pu !

L’animation fut un bon complément à ma lecture. Installés dans une cuisine médiévale, entourés d’objets des différentes périodes médiévales, nous avons aussi eu droit, en conclusion, à une dégustation d’hypocras, ce vin des chevaliers !

Ma seule déception: le seul livre sur le sujet à la boutique était l’ouvrage de Birlouez ! J’espérais pouvoir acheter d’autres volumes et compléter ainsi ma lecture sur ce sujet (que je trouve personnellement) passionnant !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s